| | Radar

La Suisse et l'Union européenne signent leur désaccord

Guy Parmelin et Ursula von der Leyen ont campé sur leurs positions | AP / François Walschaerts

Comme attendu, la rencontre entre Guy Parmelin et Ursula von der Leyen n’a fait que confirmer les désaccords profonds entre la Suisse et l’Union européenne. Loin de progresser dans les négociations de l’accord cadre qui pourrait régir les relations entre les deux partenaires, le président de la Confédération et son homologue de la Commission européenne se sont quittés dos à dos.

Pourquoi c’est important. L’UE est le premier partenaire économique de la Suisse qui, de son côté, est également un partenaire important des Vingt-sept. La totalité des relations entre la Confédération et l’Union européenne - notamment libre circulation des personnes, coopération en matière de sécurité ou de recherche scientifique, programmes d’échanges dans la formation, etc. - dépend de l’avancée des discussions, les Européens ne voulant plus de l’actuelle voie bilatérale. Les deux camps vont désormais devoir faire le point chacun de leur côté et il revient aux négociatrices respectives de rester en contact, a précisé Guy Parmelin dans une prise de position diffusée vendredi après-midi. Alors que perdurent des «divergences importantes», a fait savoir le ministre UDC.

link

A lire sur Le Temps

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.