| | Radar

La Suisse aurait aussi un logiciel espion israélien type Pegasus

Image d'illustration | DR

La Suisse utiliserait elle aussi un logiciel espion israélien dans certaines situations, a révélé la RTS. Les autorités ne précisent toutefois pas s’il s’agit du logiciel Pegasus, qui a récemment défrayé la chronique, ou d’un autre. «Pour des raisons de protection des tactiques d’enquête, et selon les modalités contractuelles, nous ne donnons aucun détail sur la technologie utilisée», a expliqué la police fédérale, citée par la RTS.

Lire aussi: La Suisse n’est pas immunisée contre le spyware Pegasus

Pourquoi c’est important. L’utilisation par de nombreux Etats du logiciel Pegasus pour espionner des personnalités politiques, membres d’associations ou d’organisations non gouvernementale a suscité une vague de protestations à travers le monde. Selon les recherches de la RTS, la police fédérale n’aurait eu recours à ce logiciel espion non identifié que dans 12 affaires en 2019 et 13 cas l’an dernier. Mais le Service de renseignement de la Confédération pourrait aussi l’utiliser et ne communique pas sur le sujet.

link

A lire sur la RTS

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.