| | News

La Suisse aura-t-elle sa «gigafactory» de batteries?

Tesla a lancé la construction d’une gigafactory capable d’équiper 4 millions de voitures électriques par an | Keystone / Patrick Pleul

Le constructeur automobile Volkswagen vient d’annoncer la création en Europe de six «gigafactories», des usines géantes de production de batteries, pour un investissement estimé à 29 milliards de francs. D’une capacité totale de 240 gigawatt-heure (de quoi équiper environ 4 millions de véhicules par an), ces projets s’ajoutent à une vingtaine d’autres sur le vieux continent, à commencer par celui de Tesla (250GWh) à Berlin. Ces divers investissements estimés à plus de 70 milliards d’euros créent une opportunité unique pour l’industrie suisse.

Pourquoi c’est Kolossal. En mettant à l’amende, depuis 2020, les constructeurs automobiles dont les véhicules dépassent les émissions de 95 grammes de CO2 au kilomètre, l’Union européenne a forcé la transition vers la mobilité électrique. Les batteries étant chères à transporter depuis l’Asie à cause des précautions de sécurité, les usines qui les produisent se relocalisent en Europe. Donnant naissance à une avalanche de projets de gigafactories. Une manne dont bénéficient des dizaines de sous-traitants suisses, alors qu’un premier projet du même type pourrait émerger en Valais.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.