| | News

La Poste offre 250'000 francs à tout hacker qui découvrirait une faille dans son e-voting

La Poste gère avec succès l'acheminement du vote par correspondance et entend continuer à le faire via le vote électronique. | Keystone / Martial Trezzini

La Poste a publié ce jeudi 2 septembre une partie du code source de son nouveau système de vote électronique. Pour mémoire, le géant jaune avait suspendu son projet d’e-voting en 2019 après la découverte d’une faille dans le système développé alors par la société espagnole Scytl. Le chancelier de la Confédération avait qualifié ce problème de «grave». Depuis, La Poste a décidé de continuer seule le projet. Elle a toutefois racheté le code source du système développé par Scytl pour un montant qui n’a pas été communiqué.

Pourquoi c’est intéressant. La Poste offre 250'000 francs à un hacker qui découvrirait une brèche critique dans son système. Une telle pratique est courante dans le domaine des technologies et est connue sous le nom de «bug bounty». Plutôt que de limiter la recherche de vulnérabilité dans le code source à l’interne, ce qui est souvent insuffisant, l’entreprise espère que la récompense incitera des experts à communiquer d’éventuelles failles importantes qui lui auraient échappé.

Cet article est réservé aux abonnés.