Reservé aux abonnés

La piste prometteuse d’une biotech lausannoise contre Alzheimer et Parkinson

Les labos d'Asceneuron à l'EPFL./Asceneuron

On ne compte plus les échecs lors d’essais cliniques contre les maladies qui affectent les neurones, comme Alzheimer ou Parkinson. Du coup, la boite à outils médicale reste désespérément vide alors que le nombre de cas explose avec le vieillissement. Lancée il y a dix ans sur la base de recherches menées chez Merck Serono, la biotech lausannoise Asceneuron enregistre cependant des progrès en suivant une piste originale. Elle vient de publier des recherches prometteuses sur une molécule efficace contre plusieurs maladies neurologiques et d’obtenir un financement de la Fondation de l’acteur Michael J. Fox. Retour vers ce futur.

Pourquoi c’est crucial. La proportion de personnes âgées de plus de 65 ans dans la population mondiale va passer de 8% en 2010 à 16% en 2050. C’est plus encore dans les pays développés. Dans le même temps, des chercheurs de l’Université de Washington ont montré que les personnes affectées de démence sénile, le principal symptôme de maladies neurologiques telles que celle d'Alzheimer et de Parkinson, va tripler pour atteindre pour atteindre 150 millions d’individus d’ici 30 ans.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous