| | Analyse

La levée des brevets: fausse solution mais vrai coup de com'

Quels brevets? La propriété exacte des brevets sur les vaccins à ARN souligne la difficulté de leur levée temporaire | Nature

La question de la levée des brevets des entreprises pharmaceutiques sur les vaccins Covid afin de les rendre plus accessibles aux pays pauvres est un enjeu humanitaire et sanitaire. Mais pour l’heure, c’est surtout une bataille de communication. Le président américain Joe Biden a évoqué la possibilité de lever ces brevets. L’Europe et la Suisse sont plutôt contre. Pourtant, ce sont les Européens qui donnent le plus de vaccins alors que les pays anglo-saxons vaccinent maintenant leurs jeunes. On mesurait ces enjeux ce mardi 18 mai au cours d’un débat organisé par le Club suisse de la presse à Genève.

Pourquoi c’est polémique. L'Inde et l'Afrique du Sud, soutenus par 60 pays membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), demandent que les brevets sur les vaccins Covid soient temporairement levés afin de pouvoir les produire. Alors que les campagnes de vaccination sont suffisamment avancées dans les pays riches pour que démarrent la vaccination des plus jeunes — moins exposés aux risques graves de la maladie —, la distribution de vaccins, en particulier de ceux à ARN plus efficaces, est très en retard dans les pays pauvres. Cela fait craindre à l’OMS un bilan humain pire en 2021 qu’en 2020.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.