| | Radar

La journaliste qui a révélé Cambridge Analytica annonce la fin de Facebook

Une semaine après les accusations de Frances Haugen, les patrons de Facebook Sheryl Sandberg et Mark Zuckerberg n’ont toujours pas répondu. | Keystone / Andrew Gombert

Carole Cadwalladr, la journaliste qui avait dirigé les enquêtes de l'Observer sur Facebook et le scandale Cambridge Analytica en 2018, prend la plume dans le Guardian pour annoncer la fin de l’empire de Mark Zuckerberg. Elle ne s’attend pas à un effondrement soudain, mais la liste des difficultés de Facebook, allant des révélations de la lanceuse d’alerte Frances Haugen la semaine aux enquêtes des gendarmes boursiers et des télécommunications américains, est effectivement impressionnante. Le début de la fin, selon elle.

Pourquoi c’est crédible. Un éditorial n’est rien de plus qu’une opinion et annoncer la fin d’une entreprise qui vaut mille milliards en bourse est évidemment présomptueux. Toutefois, Carole Cadwalladr, qui dirige aujourd’hui un conseil de surveillance parallèle à celui mis en place par Facebook, connaît particulièrement bien le dossier. Au-delà des critiques sur le rôle de la plateforme vis-à-vis des adolescents ou dans la polarisation de la politique, elle relève que ce sont les autorités de surveillance du capitalisme qui enquêtent maintenant sur des allégations de mensonge de Facebook à ses actionnaires et sur d’éventuels abus de position dominante.

link

The Guardian