Reservé aux abonnés

La communauté crypto lève 40 millions de dollars pour Julian Assange

Les défenseurs de Julian Assange s'opposent à son extradition aux Etats-Unis. | EPA / Andy Rain

Les soutiens du lanceur d’alerte Julian Assange s’organisent et ont fait appel à la communauté crypto. Ils ont réuni près de 40 millions de dollars en date du lundi 7 février pour couvrir les frais d’avocat du fondateur de Wikileaks. Cette impressionnante levée de fonds, commencée le 3 février, est réalisée à travers une organisation autonome décentralisée (DAO). Une démarche qui préfigure peut-être le futur du militantisme?

Pourquoi on en parle. La Haute Cour du Royaume-Uni a annulé le 10 décembre en appel la décision d’une juge ayant refusé en première instance d’extrader Julian Assange vers les Etats-Unis, où il est poursuivi pour la diffusion de plus de 700'000 documents classifiés. Cette décision ouvre la porte à une possible extradition. Le 24 janvier, la justice britannique a autorisé le lanceur d’alerte à contester la décision de la Haute Cour auprès de la Cour suprême, la plus haute juridiction du pays. Depuis, l’entourage de l’Australien s’active pour aider celui-ci à se défendre.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous