La 5G peut-elle brouiller les satellites terrestres?

Image d'illustration | Keystone / Peter Klaunzer

La 5G et les stations terrestres du satellite font-elles bon ménage, s’interroge le média français La Tribune? Le régulateur français des télécoms, l’Arcep, a lancé la semaine dernière une consultation pour répondre à cette question.

Pourquoi on en parle. L’Arcep évoque dans un communiqué la possibilité de «brouillages» et souhaite savoir si la 5G aurait la capacité de troubler les communications des infrastructures satellitaires déployées sur le territoire français. «La présente consultation publique a ainsi pour objet de clarifier ces conditions de coexistence, tant du point de vue des conditions techniques à respecter que de leur localisation et durée», détaille le régulateur.

A lire aussi: La téléphonie 5G pourrait dégrader la qualité des prévisions météorologiques 

Une telle inquiétude existe-t-elle en Suisse? Contacté, l’Office fédéral de la communication répond que ses services ont analysé la coexistence entre les applications satellitaires et la téléphonie mobile avant la dernière attribution des fréquences en 2018. «Selon la région géographique, en Suisse, la téléphonie mobile est soumise à des restrictions qui sont définies dans les concessions des opérateurs», précise la porte-parole de l’OFCOM.

link

La Tribune