L'antivirus russe Kaspersky placé sur liste noire aux Etats-Unis

Le fondateur Eugene Kaserpsky, CEO de l'entreprise russe du même nom | Keystone / Alexandra Wey

C’est une première pour une entreprise russe. L’éditeur d’antivirus Kaspersky a été placé sur la liste noire du régulateur américain des télécommunications aux Etats-Unis, relève The Register. Sur cette liste, entièrement composée d’entreprises chinoises, figure les sociétés qui pourraient représenter un risque pour la sécurité nationale américaine. Concrètement, les services de l’administration ne pourront pas recourir aux produits de l’entreprise russe.

Pourquoi on en parle. Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, des voix se sont élevées en faveur d’un boycott des services de l’éditeur Kaspersky. Comme l’avait relevé Heidi.news, c’est le fondateur de l’entreprise, Eugene Kaspersky, qui attise les inquiétudes. Selon certains observateurs, il serait proche du gouvernement russe. Néanmoins, Kaspersky reste le seul éditeur d’antivirus à se plier à un audit externe.

Son centre de traitement des données est par ailleurs basé en Suisse. L’entreprise publie chaque année un rapport concernant ses activités et affirme refuser systématiquement les demandes des gouvernements, y compris russe. Kaspersky a dénoncé la décision du régulateur américain, y voyant une motivation basée sur le contexte géopolitique actuel. A noter toutefois que l’administration Trump avait déjà banni le recours aux logiciels de Kaspersky en 2017, invoquant un risque pour la sécurité nationale.

link

A lire sur The Register (EN)