| | Interview

«Il y a une grande maturité en Suisse sur le jeu vidéo»

Yannick Rochat est professeur assistant en études vidéoludiques à la faculté des lettres de l’Université de Lausanne (section des sciences du langage et de l’information). Il est co-fondateur de l’UNIL Gamelab. | Giampaolo Possagno

Même si la création de jeux vidéo en Suisse gagne en visibilité depuis quelques années, l’impression que ce domaine de la culture populaire reste marginalisé perdure. Yannick Rochat, professeur assistant en études vidéoludiques à la faculté des lettres de l’Université de Lausanne, estime au contraire que le jeu vidéo a désormais acquis une véritable crédibilité, y compris auprès des autorités fédérales. L’industrie se développe à grande vitesse.

Heidi.news — Est-ce que les jeux vidéo sont suffisamment reconnus aujourd’hui en Suisse comme un élément indissociable de la culture populaire?

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.