| | News

«Google et Facebook doivent partager leurs revenus avec les médias mais pas définir ce qu’est une info»

Facebook a suscité un tollé en Australie en bloquant tous les contenus d'actualité, avant de trouver un accord pour rémunérer les médias. Keystone/ Rick Rycroft

Après des années de passivité, les gouvernements multiplient les initiatives pour tenter de réguler les mastodontes du numérique que sont les GAFAM - Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft. L’Europe peut se targuer d’avancées significatives à plusieurs niveaux. Mais c’est en Australie qu’un bras de fer a opposé, ces dernières semaines, Facebook et Google au gouvernement, lequel a fini par trouver un accord contraignant les deux multinationales californiennes à partager leurs revenus publicitaires avec les médias s’agissant des contenus d’actualité.

En Suisse, les progrès sont pour le moins timorés. Le point avec Yaniv Benhamou, avocat et professeur associé en droit du numérique à la Faculté de droit de l’Université de Genève.

Cet article est réservé aux abonnés.