| | Radar

Facebook s'en prend à l'outil utilisé par des chercheurs de Neuchâtel

Image d'illustration | AP Photo / Tony Avelar

Facebook a supprimé une extension de navigateur Google Chrome qui permettait aux utilisateurs de se désabonner de toutes les sources du fil d’actualité, écrit ICTJournal. Intitulé Unfollow Everything, des chercheurs de l’Université de Neuchâtel avaient recours à cet outil pour étudier les effets du fil d’actualité sur le temps passé sur le réseau social et le sentiment de bien-être des utilisateurs de la plateforme.

Pourquoi c’est important. Facebook ne semble guère apprécier que des recherches académiques soient menées pour déterminer son impact sur la société. D’autres chercheurs ont vu leurs comptes supprimés alors qu’ils étudiaient la propagation de la désinformation sur le réseau social. L’auteur d’Unfollow Everything, un développeur britannique nommé Louis Barclay, a reçu des menaces de poursuites du géant américain s’il ne supprimait pas son extension de navigateur. Ses comptes Facebook et Instagram ont été bannis.

En se désabonnant de toutes les sources liées au fil d’actualité, Louis Barclay voulait permettre aux utilisateurs de reprendre le contrôle sur leur dépendance à Facebook. D’après lui, découvrir un fil d’actualité vide tout en restant en contact avec ses amis lui a permis de passer beaucoup moins de temps sur la plateforme. Mais Facebook, dont le modèle d’affaires dépend en partie du temps passé sur ses réseaux sociaux et autres messageries, ne l’a pas entendu de cette oreille.

link

A lire sur ICTJournal

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.