Reservé aux abonnés

Face à Facebook, la Chine veut créer son propre Métavers

Photo d'illustration Keystone/EPA / Alex Plavevski

Les industriels chinois ne cachent pas leurs ambitions en matière de métavers. Un marché technologique qui est estimé à plus de 800 milliards de dollars d'ici 2024, donc juteux, mais dans lequel Pékin n’entend pas forcément plonger tête baissée.

Pourquoi c’est intéressant. Dans ce domaine encore plus que d’autres, des différences d’ordre culturel et idéologique opposent la Chine et l’Occident. Depuis les annonces Mark Zuckerberg sur l’avenir de Facebook — devenu Meta pour ce qui est du groupe —, les Etats-Unis et l’Europe se passionnent pour le métavers, ce monde virtuel susceptible de voir le jour dans un futur proche.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous