Reservé aux abonnés

En Ukraine, même la poudre à munition va bientôt manquer

La France a déployé 3 lance-missiles Aster en Roumanie mais n'en a pas fourni à l'Ukraine. | MBDA

En temps de guerre, la visite du plus grand salon d’armement du monde, Eurosatory (qui s’est tenu du 13 au 17 juin à Paris), est forcément riche d’enseignements. Certes, les marchands d’armes rechignent un peu à parler du sujet qui est dans toutes les têtes: la guerre de «haute intensité» en Ukraine. Or s’ils voient leurs commandes s’envoler comme jamais depuis des décennies, leur outil de production n’est pas forcément adapté à cette demande.

Et il est obéré par la difficulté de s’approvisionner en matières premières et en composants. Heidi.news s’est rendu dans ce monde chamboulé pour comprendre quelles technologies sont de nature à orienter le conflit. Et pour apprendre que même celles aussi «low tech» que la poudre commencent à manquer.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous