Reservé aux abonnés

«En matière spatiale, la collaboration Suisse-Union européenne est immunisée»

L'Agence spatiale europèenne opère aussi un incubateur de start-up en Suisse./ESA Switzerland business incubator

La Suisse et l’Agence spatiale européenne (ESA) ont signé, mardi 17 mai, un accord de coopération en vue de la création d’un centre de recherche à l’Institut Paul Scherrer de Villigen, dans le canton d’Argovie. Ce European space deep-tech innovation center (ESDI) va développer des projets avec des partenaires des hautes écoles et de l’industrie suisses et ceux des autres Etats membres de l’ESA, pour des applications spatiales dans les matériaux, la gestion et le traitement des données, les technologies quantiques et la durabilité de l’espace.

Pourquoi c’est étonnant. Alors que les collaborations de recherche entre la Suisse et l’Union européenne sont au point mort à la suite de l’exclusion de la Confédération du grand programme Horizon Europe, et que même des collaborations comme celles sur la fusion nucléaire (Iter) sont impactées, la création d’un centre de recherche de l’Agence spatiale européenne en Suisse surprend. Heidi.news a demandé son analyse au directeur du Space center de l’EPFL, Jean-Paul Kneib.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous