Reservé aux abonnés

Des Suisses piratent un satellite US et remportent un concours

Le podium du concours Hack a Sat. En première position, l'équipe SolarWine, composée de Suisses | DR

La deuxième édition du concours international de hacking américain Hack a Sat s’est terminée dimanche 12 décembre avec la victoire de l’équipe SolarWine, 22 personnes issues de différents pays dont le co-fondateur et des membres de l’ONG iCON basée à Genève. L’équipe, dont certains membres sont suisses, est venue à bout des épreuves dans cette phase finale qui voyait s’affronter 8 escouades. A la clé de cette victoire, 50'000 dollars et un fait d’arme qui peut avoir de la valeur sur un CV.

Pourquoi c’est intéressant. Le concours Hack a Sat a été lancé pour la première fois en 2020 par le gouvernement américain, avec pour objectif de pirater un satellite. «C’est un domaine dans lequel les Américains ont une longueur d’avance, ils s’en servent pour améliorer leurs technologies, c’est très malin», remarque Lennig Pedron, co-fondatrice d’iCON, qui a suivi de près l’événement. «Je pense qu’à l’avenir, de nombreux secteurs vont se tourner vers de tels concours.»

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous