Des déclarations d'impôts suisses ont fuité sur le darkweb

Image d'illustration | DR

Des documents fiscaux de citoyens et d’entreprises suisses circulent sur le darkweb, écrit Le Temps. Le journal estime qu’il s’agit d’une première en Suisse: jamais de tels documents n’avaient été volés et diffusés. D’après les premières analyses des données découvertes sur le darkweb, il s’agit de documents concernant des personnes physiques et morales établies dans les cantons de Zoug, Schwytz et Zurich.

Pourquoi c’est important. L’origine de la fuite semble être le piratage d’une fiduciaire basée à Schwytz, selon Le Temps, qui a choisi de ne pas publier le nom de la société concernée. Selon le spécialiste du darkweb qui a signalé la fuite au quotidien romand, les données auraient été mises en ligne entre vendredi 5 novembre et samedi 6 novembre. Il s’agit probablement de la conséquence d’une attaque par rançongiciel, la fiduciaire ayant probablement refusé de payer la rançon.

Lire aussi: Les sept mesures pour améliorer la cybersécurité de la Suisse

Les données concernées. Les informations qui circulent sur le darkweb contiennent des «déclarations d’impôt pour l’année 2020, précise Le Temps. Pour certains clients de cette fiduciaire, des informations complètes de 2004 à 2020 sont en ligne. Il y a ainsi les montants dus à la commune, au canton et à la Confédération.» Des bulletins de versement, des informations précises sur des comptes bancaires et des hypothèques en cours sont également accessibles. Les noms, adresses et numéros AVS des clients de la fiduciaire ont aussi été publiés. Plusieurs dizaines de contribuables seraient concernés.

«Le bureau des impôts du canton n’a pas connaissance de l’incident présumé. Même si le piratage avait eu lieu, ce ne serait pas au bureau des impôts de réagir. Il incombe aux entreprises de garantir une sécurité suffisante des données», affirme un porte-parole de la direction des finances du canton de Zurich, cité par Le Temps.

link

A lire sur Le Temps