| | News

Dans un livre, Pierre Maudet chronique sa crise de la quarantaine

Le mur blanc de Pierre Maudet. Keystone / Cyril Zingaro

Un livre! Voilà comment Pierre Maudet, conseiller d’État démissionnaire et candidat à sa réélection, a ressenti le besoin de se présenter à la population et de raconter sa vérité. Le quadra, qui totalise près de trente ans de carrière politique, a profité de sa «quarantaine» due à la pandémie de Covid-19 durant les fêtes de fin d’année, pour faire une introspection sur son parcours, sa vie, sa vision de la société et de l’engagement, sans oublier sa mise à l’écart, ou sa «quarantaine», imposée par ses collègues du Conseil d’État. La quarantaine justement correspond à «sa crise de la quarantaine», l’année non seulement de sa brillante élection au premier tour en avril 2018 mais aussi au début de sa chute le mois suivant.

Pierre Maudet martèle le mot «liberté» dans chacune de la centaine de pages et la décline sous toutes ses coutures: de l’éveil à la pratique, de ses perspectives à ses limites, y compris la prise de libertés. Quant à la préface, elle est signée du psychiatre Panteleimon Giannakopoulos, rencontré lors de la traumatisante affaire Adeline M. Il dit en substance que les genevois ont pris leur désenchantement pour un outrage, comme l’écrivait George Sand, et qu’il y aurait un rapport proportionnel entre l’intensité de l’adulation et de l’opprobre - plus l’amour a été fort, plus la vindicte est brutale.

*Pierre Maudet. «Quarantaine. Chronique d’une crise annoncée». Ed. Cabédita. Disponible dès le 21 janvier.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.