| | Analyse

Comment Facebook pourrait encore étendre sa domination

Image d'illustration | AP Photo / Jeff Chiu

L’annonce n’a pas fait grand bruit hors de la presse spécialisée. Elle est pourtant de taille: Facebook a décidé de se lancer dans la technologie du chiffrement homomorphe – qui permet d’exploiter des données sans les déchiffrer. Pour appliquer cette technologie à ses différents réseaux et messageries, l’entreprise de Mark Zuckerberg a engagé une équipe de chercheurs en intelligence artificielle.

Pourquoi c’est important. D’autres entreprises qui ont fait de la collecte et l’exploitation de données personnelles à des fins publicitaires leur modèle d’affaires ont aussi lancé des recherches sur le chiffrement homomorphe. C’est le cas de Google, Amazon ou encore Microsoft. Cette technologie est déjà employée dans certaines situations, mais elle exige une importante puissance de calcul, ce qui rend son utilisation difficile pour des entreprises qui traitent de grands volumes de données.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!