| | Analyse

Berna Biotech Pharma prend le pari risqué d’un vaccin suisse

Le vaccin Covid a été développé par l’Institut Jenner d’Oxford et l’équipe du virologue Reinhard Glück (à g.) à l’Université de Catane | Berna Biotech Pharma

Un vaccin suisse contre Covid-19 est en passe de voir le jour. Depuis deux ans, des anciens de Berna Biotech, un temps numéro 5 mondial des vaccins, ont décidé de relancer une industrie suisse quasi disparue de ce champ d’activités. Ils collaborent avec cinq universités pour la mise au point de vaccins pédiatriques et pour les voyages. Mais aussi plus spécifiquement avec l’Institut Jenner à Oxford et le groupe du virologue Reinhard Glück à l’Université de Catane pour le développement d’un nouveau candidat vaccin contre Covid-19. Avec des résultats suffisamment encourageants pour que leur nouvelle entreprise, Berna Biotech Pharma, collabore avec le Swiss Biotech Center de Monthey afin de passer à la phase industrielle.

Pourquoi c’est risqué. La pandémie de Covid-19 a souligné l’absence de l’industrie pharmaceutique suisse sur le front vaccinal. Lonza et Novartis, laquelle a cédé son activité vaccins en 2015, agissent essentiellement comme sous-traitants. Berna Biotech Pharma entend relancer cette activité en Suisse en commençant par développer un vaccin Covid. Mais existe-t-il encore une place sur ce marché encombré et moins rentable que celui des médicaments, entre les nouvelles technologies comme l’ARN messager et la montée en puissance des producteurs émergents mise en avant par la crise (en Chine, en Inde, en Russie…)?

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.