| | News

Brexit: quoiqu'il arrive, la Suisse a déjà assuré ses relations avec le Royaume-Uni

Guy Parmelin et l'ensemble du Conseil fédéral ont veillé au maintien des bons rapports avec Londres (Peter Klaunzer | Keystone-ATS)

La Suisse suit sans angoisse particulière l’avancée – ou l’enlisement – des négociations de l’accord de sortie entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. Car, soucieuse de sauvegarder les relations avec un de ses principaux partenaires, la Confédération a pris les devants en se préparant à l’éventualité d’un «No Deal».

Pourquoi c’est important. Sujets de Sa Majesté et Helvètes ont tissé des «relations intenses et variées», rappelle le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE). Le Royaume-Uni était le 6e partenaire commercial de la Suisse, avec un volume d’échanges de plus de 36 milliards de francs (chiffres de 2018). En 2017, il était la troisième destination des exportations de services suisses.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.