Notre financement


Heidi.news est édité par l’entreprise Heidi Media SA, dont le siège social est au 50 rue de Malatrex, 1201 Genève. L’entreprise est inscrite au Registre du commerce

La société Heidi Media SA et ses actionnaires

Le financement de la société a été assuré par ses actionnaires depuis sa création à fin 2017. Le site Heidi.news a été lancé le 2 mai 2019.

Le capital social de Heidi Media SA est de CHF 184’269, entièrement libéré. Il est décomposé en 150’000 actions nominatives liées (actions ordinaires) et 34’269 actions nominatives liées A (actions privilégiées). Les actions privilégiées le sont conformément à l’article 34 des Statuts de Heidi Media SA.

Les actionnaires de la société ne sont pas légalement tenus de dévoiler leur identité, mais ils y ont été invités par la société. Nous respectons le souhait de certains d’entre eux de rester anonymes. La majorité du capital social est détenue par les cofondateurs et les salariés du média. Au dernier état (31.8.2020), la liste des actionnaires de Heidi.news.

La FIDI (Fondation pour l’innovation et la diversité dans l’information)

Afin de favoriser et faciliter la recherche de dons en faveur de projets liés aux médias, Serge Michel et Tibère Adler (cofondateurs de Heidi.news) ont encouragé et suscité la création d’une nouvelle fondation en décembre 2019: la FIDI, ou Fondation pour l’innovation et la diversité dans l’information. La FIDI est inscrite au Registre du commerce et ses Statuts sont disponibles en ligne. Elle est reconnue d’utilité publique par le canton de Genève. Le conseil de fondation de la FIDI est présidé par Joëlle Kuntz et composé par ailleurs de Caroline Miller, Me Marc Balavoine (secrétaire de la fondation), Tibère Adler et Serge Michel. La FIDI a déjà prouvé son efficacité en contribuant, pour des donateurs qui le souhaitaient, à plusieurs projets développés par Heidi.news. Selon ses statuts, elle est aussi en mesure, dans la limite de ses moyens et de la volonté des donateurs, d'apporter du soutien à d'autres médias.

Les revenus opérationnels de Heidi.news

En 2020, les revenus de Heidi Media SA proviennent de cinq sources:

Heidi.news ne vend pas de publicité sur son site internet. Les newsletters de Heidi.news véhiculent régulièrement un bloc intitulé «Contenu partenaire» qui n’émane pas de la rédaction.

Les abonnements sont la principale source de revenus de Heidi.news (> 50%). Des personnes privées, des entreprises et institutions y ont souscrit. Voir nos offres d’abonnement.

Les ventes incluent principalement les revues imprimées des Explorations de Heidi.news, à l’unité en librairie, en kiosque ou sur notre boutique en ligne. Les revues adressées aux abonnés (formules «Explorateur» ou «Soutien») sont comptabilisées dans les abonnements.

Les partenariats comprennent les revenus payés par des entreprises pour des contre-prestations commerciales. En 2020, les revenus tirés des partenariats restent modestes. Ils consistent principalement en paiements pour la diffusion d'un "contenu partenaire" dans les newsletters de Heidi.news ou en relation avec une manifestation (Event). La création d’un «club corporate» de soutien a été freinée par la pandémie du Covid-19.

Les donations sont des paiements (contributions à fonds perdus) faits à la société par des mécènes et philanthropes, sans contre-prestation en retour. Certaines donations sont faites de manière générale et non affectées en faveur du développement de Heidi.news; d’autres, selon la volonté du donateur, sont affectées à un projet spécifique.

Pour 2020, la liste des donations supérieures à CHF 10'000 reçues par Heidi.news s’établit comme suit (état au 31.8.2020):

Au surplus, Heidi.news a reçu de nombreuses donations de la part d’abonnés ayant arrondi généreusement «vers le haut» le montant de leur abonnement, afin de soutenir le média. Pour 2020, au dernier état (31.8.2020), ceci correspondait à 323 donateurs et donatrices pour un montant global de 19’438 francs.

Les projets spéciaux et fourniture de contenus pour des tiers constituent une catégorie à part dans les revenus de Heidi.news. Il s’agit à chaque fois d’activités spécifiques, ayant un objectif et un public particulier, mais restant en lien avec l’activité principale de Heidi.news. Mentionnons les projets principaux:

À l’exception très spécifique du projet Geneva Solutions, Heidi.news ne reçoit aucun argent public pour soutenir ses propres activités. Pourtant, nous considérons que les médias font partie de la culture au sens large et sont nécessaires au fonctionnement démocratique. Le plus souvent, les grandes activités culturelles (festivals, musées, théâtres) reposent sur trois sources de financement, à savoir de l’argent privé (billetterie, sponsoring), de l’argent philanthropique (mécénat, donations) et de l’argent public (subventions).

Heidi.news, pour l’instant, a deux sources de financement: privées (abonnements, ventes, partenariats) et philanthropiques (donations). Si la Confédération ou les cantons devaient mettre en place une aide financière publique pour les médias en ligne (le Parlement fédéral est appelé à décider sur ce point en automne 2020), Heidi.news serait capable d’enrichir son offre éditoriale avec une troisième source de financement, cohérente avec les deux premières.