Illustration Anaïs Lou pour Heidi.news

La chasse aux syndics, c'est toute l'année

Fin de notre immersion dans les eaux politiques de la cité thermale avec pour dernier objet d'étude la figure centrale du syndic. Diriger la capitale du Nord-Vaudois, c’est accepter de devenir une cible pour l’opposition. Et avec Jean-Daniel Carrard, la gauche a de quoi faire: en 2008, l’élu a très opportunément acheté des terrains au centre-ville qui pourraient rapporter gros. Depuis plus de dix ans, la polémique empoisonne régulièrement les débats sans jamais être tranchée. Et c’est bien là tout le problème.

Impossible de décrypter Yverdon sans parler de Jean-Daniel Carrard. Le syndic PLR, élu en 2015, siège au conseil municipal depuis 2002 et cristallise, d’une manière ou d’une autre, toutes les conversations. À son sujet, les avis sont plus que tranchés: certains le voient comme un «bâtisseur faisant avancer la ville à grands pas», d’autres comme un «empereur, un tyran, voulant tout contrôler». Voilà pour la partie visible de l’iceberg. Mais, si vous plongez plus profond, il y a de fortes chances que vous entendiez parler des «casseroles» du syndic et que l’on vous incite à chercher des preuves de ses multiples conflits d’intérêts présumés.

«Cela fait 15 ans qu’une partie de son opposition politique essaie de le dézinguer sur ce terrain sans y parvenir. C’est une faiblesse de mon camp d’avoir besoin de détester l’adversaire et de se concentrer là-dessus», confie un élu de gauche qui souhaiterait revenir à des débats plus constructifs quant à l’avenir de la Ville. Journaliste à Yverdon pour 24Heures, Erwan Le Bec est aux premières loges pour confirmer: «Depuis le début de la législature, la gauche s’est épuisée à dénoncer le syndic et nous, on s’est épuisés à vérifier et, très souvent, à invalider leurs infos. À côté de ça, ce qui est dommage, c’est que personne n’est descendu dans l’arène pour lui taper dessus quand il y avait de réels enjeux politiques ou des bourdes de sa part ou de son équipe.»

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous