Péripéties japonaises | épisode № 05

Galanterie japonaise et normes sociales

On a souvent l’impression que les Japonais sont extrêmement polis. Le poids des normes sociales les oblige à privilégier le bien-être du groupe avant celui de l’individu. Les comportements qui en découlent nous paraissent courtois quand on les perçoit avec une vision occidentale. En réalité, ces comportements sont plutôt des règles de conduite. Et si un concept manque à la culture japonaise, c’est bien la galanterie.

Chap501.PNG
Dans la société japonaise en général, et dans les entreprises en particulier, la hiérarchie fait loi. Ignorer par exemple une petite grand-mère de 80 ans travaillant comme femme de ménage ne pose pas problème. Avant de savoir comment traiter une personne, on la situe dans la pyramide hiérarchique. Autant dire qu’en tant que femme et femme de ménage, la petite grand-mère est au sous-sol de la pyramide… et la nouvelle employée que je suis lui tient compagnie. Personne (ou presque) ne vous aidera à porter des objets lourds. Habituez-vous à vous prendre la porte dans la face dix fois par jour. Les chefs de département vous passeront devant pour prendre l’ascenseur et si vous avez le malheur de croiser le patron, vous monterez les sept étages à pied. En tout temps, vous êtes réduit à votre rang hiérarchique. On apprend vite à ouvrir les portes à coup de pied quand on est encombré.
IMG_1228.PNG
IMG_1230.PNG
En dehors de l’entreprise, où la hiérarchie est plus floue et les normes sociales font foi, la galanterie n’entre pas en ligne de compte non plus. Le seul endroit où les normes sociales s’effritent, c’est le métro durant les heures de pointe. C’est la guerre, chacun pour soi, pas de pitié ! Si vous ne poussez pas, vous n’entrerez ni ne sortirez au bon arrêt, on vous bousculera pour prendre votre place assise. Si vous faites un malaise, il y a de grandes chances que les gens autour de vous vous ignorent et vous piétinent en sortant.
Chap503.5.PNG
Résultat des courses: les hommes étrangers passent facilement pour de parfaits gentlemen. Est-ce pour cette raison que les couples «Japonaise-Occidental» sont plus nombreux que la version «Japonais-Occidentale»?
Chap504.PNG

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous