Dessin: Berto Martinez pour Republik et Heidi.news
Tamedia Papers | épisode № 11
Acheter la revue imprimée

Goldbach, l’acquisition explosive d’un géant de la publicité

Pour rester maître de son destin publicitaire, Tamedia acquiert Goldbach au moment où la SSR joue sa survie avec No Billag. Le groupe zurichois peut dès lors se séparer de Publicitas, longtemps leader incontesté sur le marché publicitaire. Sa faillite constitue un «sacré coup de grisou» qui cause des pertes à la quasi-totalité des journaux du pays.

Au début de l’année 2018, la campagne sur l’initiative No Billag bat son plein. Le débat est particulièrement vif en Suisse alémanique, où les avis sont plus tranchés qu’en Romandie, qui soutient la SSR de façon écrasante.

Sur son blog, le patron de la SSR, Gilles Marchand, a recensé, dans le cadre de «cette furieuse empoignade», plus de 10’000 articles publiés en Suisse, soit 50 par jour. «De quoi raser quelques forêts», plaisantait-il.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous