Tout un symbole

Le 11 janvier. 7h30. Tout le monde se retrouve pour le petit déjeuner. Le départ de l’Ocean Viking est prévu pour 9h.

La neige qui blanchissait hier les hauteurs de Marseille s’est effacée et le soleil se lève dans un ciel immaculé. Une couleur d’or illumine les visages sur le pont, Notre Dame de la Garde sort d’une fine brume bleutée, voilant délicatement la cité phocéenne. Comme une bénédiction en dehors de toute religion. Sophie, Fred et Max sont sur le quai. Au concours du sourire le plus heureux entre terre et mer, tout le monde est gagnant. C’est une vraie victoire collective, de plusieurs mois, qui éblouit nos yeux. Un combat, depuis des années, qui fait monter des larmes de joie.

julia.jpg

Ce n’est qu’un bateau qui part, quand d’autres sombrent, mais c’est un espoir qui dure, un rêve qui se poursuit. De la terre à la mer, contre vents et marées, vers la solidarité.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous