La chaîne humaine

Le vendredi 8 janvier, nous quittons enfin notre hôtel après dix jours de quarantaine. Covid-free. Libérés.

Bertille vient nous chercher en minibus. Coffre. Valises. Embouteillages. Vue sur le Vieux Port. La mer. L’horizon. Le Port. L’Ocean Viking. Enfin.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous