Échec et Mat'

2 août. Dimanche matin. Ce sera mon dernier jour à Porto Empedocle en Sicile à bord de l’Ocean Viking.

Toujours à quai. Toujours bloqué par les autorités italiennes. Toujours dans l’impossibilité de sauver les personnes qui se noient en Méditerranée dans le silence d’une Europe qui regarde ailleurs.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous