Baptiste, la mer comme équipage

Dans l'espoir de bientôt pouvoir larguer les amarres, notre BD reporter continue son aventure, à la rencontre de ses futurs compagnons de SOS Méditerranée. Depuis l'Ocean Viking toujours à quai, il livre le portrait de Baptiste, marin aguerri des bateaux humanitaires.

On est le 30 juillet.

Les horaires, les quarts et les repas. Sur un navire, voilà ce qui compte par-dessus tout. Et pour garder le rythme, prendre du repos et se tenir prêt. 7h30, 11h30, 17h30. Et les règles ne changent pas pour un navire à quai.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous