Dessin Bowen Tan

Dimanche d’artiste: un avion dans le ciel

Je repense aux dimanches. Avec ma sœur, nous n’avions pas la télévision. On s’ennuyait sec. Les autres jours, il y avait école, leçon de flûte ou cours de danse. C’était il y a longtemps, et loin d’ici. Notre maison était un petit carré de bois parmi le vert des forêts. À la mort des parents, elle y a emménagé; moi, j’ai changé de continent.

J’ai atterri dans une ville où les dimanches n’existent pas. Tout est ouvert, tout est possible. Il n’y a pas moyen de s’ennuyer. Rien qu’aujourd’hui, vingt avions ont volé dans le ciel devant ma fenêtre. Mon chat les observe. Il sait que ce ne sont pas des oiseaux. Il émet quand même des petits claquements de bouche.

Cet article est réservé aux abonnés.