Robert Neuburger, chez lui, à Genève. Photo: Emile Costard pour Heidi.news

Les conseils d'un psy pour conserver son intimité dans une famille confinée – et préparer le déconfinement

En complément de notre Exploration sur la pensée du psychiatre et psychanalyste Robert Neuburger, nous lui avons demandé ce qu'il pensait des effets du confinement. Il a deux conseils aux familles: bien se répartir les tâches, en pratiquant par exemple l'alternance parentale, et organiser des réunions, comme pour les associations, avec un ordre du jour.

Dès le début du confinement, j’ai pensé à Robert Neuburger. Ou plutôt à ce qu’il dit sur l’intimité dans les familles et les couples, comment l’intimité personnelle se forge et se défend au cours de la vie. Il en a écrit un livre, Les territoires de l’intime (Odile Jacob, 2000). Le psychanalyste propose des tests pour savoir où en est le lecteur de ses différentes intimités. Alors je l’ai recontacté. Je ne suis pas la seule. Un institut de formation en approche systémique, LACT, l’a invité le 3 avril pour une conférence à distance. Plus de 1000 professionnels de la santé et du social y ont «assisté»! Une fois de plus, Robert s’est montré iconoclaste. J’ai poursuivi l’interview ensuite. Il reprend sa notion d’intimité, pour mieux l’appliquer à la situation des confinés.

A quoi faut-il veiller dans les familles pendant ce confinement?

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous