Les «cordes à neige» expérimentées pour recharger en neige le glacier | Keystone / GIAN EHRENZELLER

Le projet fou de faire «repousser» le glacier de Morteratsch

Vous l’aurez compris tout au long de notre exploration: les glaciers déclinent inéluctablement, en Suisse comme ailleurs, en Arctique ou dans l’Himalaya. Mais dans le monde scientifique aussi, on rencontre des têtes brûlées. Comme dans les Grisons, où on s’emploie à faire «repousser» le glacier déclinant, en expérimentant avec les low tech.

Publié le 23 septembre 2022 09:35. Modifié le 26 septembre 2022 14:07.

Pour certains, cela s'apparenterait à un pansement sur une jambe de bois. Mais à Pontresina et Samedan, dans les Grisons, on est décidé à tenter le tout pour le tout pour sauver le glacier de Monteratsch de la fatalité climatique, alors qu’il a déjà perdu près de 3 km de long depuis le 19e siècle. L’idée: récupérer de l’eau de fonte, et la transformer en neige – avec des moyens les plus low tech possible –  une fois l’hiver venu pour recharger le glacier. A l’origine de cette idée un peu folle, deux glaciologues respectables: le Suisse Felix Keller et le Néerlandais Johannes Oerlemans. Le premier est engadinois, scientifique à l’Academia Engiadina. Le second est un climatologue renommé, lauréat de plusieurs prix prestigieux – dont le Balzan 2022, parfois considéré comme antichambre du Nobel -  qui a d’abord beaucoup travaillé sur les interactions entre glaciers et changement climatique. «Johannes Oerlemans a commencé les mesures sur le terrain à Morteratsch en 1994», glisse Felix Keller.

Des armures low tech pour les glaciers

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter