Marc-Théodore Bourrit 1739-1819, domaine public

Glaciers, l’histoire d’une passion suisse

Publié le 20 septembre 2022 14:03. Modifié le 22 septembre 2022 12:45.

Les Suisses entretiennent un lien intime avec «leurs» glaciers. Des forces géologiques anciennes et colossales en ont sculpté le trône – les montagnes, tandis que les glaciers en sont la couronne. En retour, ces paysages rugueux ont construit les hommes, entre légendes alpines – et expériences communes à dévaler les pistes noires.

Ce sont aussi des montagnards qui ont exploré, les premiers, les sommets tempétueux et les langues glaciaires. Et qui ont les premiers eu l’intuition de ce qui allait devenir la théorie glaciaire: à savoir l’idée que les glaciers ne sont pas des cathédrales de glace immuables, mais peuvent s’étendre – ou rétrécir –  au fil des respirations de notre planète, deux siècles avant qu’ils ne deviennent l’avant-poste d’un réchauffement planétaire hors de contrôle.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter