Erja, 59 ans, a grandi à Helsinki. | Photo: Antti Yrjönen pour Heidi.news
Réinventer l’école | épisode № 14

Les Finlandais aiment leur école, ils nous l'ont racontée

Depuis le début des années 2000, les écoles finlandaises font régulièrement les gros titres de la presse internationale, qui vante un système égalitaire et progressiste. Mais qu’en pensent les principaux intéressés, ceux qui y ont passé leurs plus jeunes années? Heidi.news s’est rendu à Helsinki pour leur poser la question.

Avec ses machines à coudre et ses imprimantes 3D en libre accès, la librairie centrale de la capitale finlandaise, baptisée Oodi, est un modèle du genre. La bâtisse au design futuriste, tout de verre, d’acier et de bois d’épicéa local est surnommée le living room d’Helsinki, car elle rassemble des gens de tous âges et de tous horizons socio-économiques. Que demander de mieux pour partir à la rencontre des habitants du «pays des mille lacs»?

Nous avons enfilé bonnets et manteaux, le temps de parler souvenirs d’école avec les promeneurs, de la place qui borde la bibliothèque aux chemins qui longent la baie de Töölönlahti, au centre-ville. Si elles peinent parfois à comprendre l’engouement international pour leur système scolaire, toutes les personnes qui ont accepté de nous répondre (c’est-à-dire la majorité, les Finlandais sont décidément très sympathiques) sont reconnaissantes d’avoir pu en bénéficier, saluent la qualité des enseignants et l’égalité des chances qu’ils y ont trouvé. Qu’ils aient 78 ou 20 ans, qu’ils soient étudiant, serveuse ou professeur d’université...

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.