Acheter la revue imprimée

Et si le secret de la Finlande était ses crèches?

Le succès de l'école finlandaise, qui commence à 7 ans, se joue peut-être... avant l'école. L’éducation à la petite enfance, garantie pour tous et quasiment gratuite, fonctionnant 24h/24 et dispensée par des éducateurs hautement qualifiés, constitue un élément central du système finlandais.

Une journée ordinaire à la crèche Martinkaaren, dans la petite ville d'Hyvinkää. | Photo: Antti Yrjönen pour Heidi.news
Une journée ordinaire à la crèche Martinkaaren, dans la petite ville d'Hyvinkää. | Photo: Antti Yrjönen pour Heidi.news

Au risque de décevoir, clarifions tout de suite une chose: en Finlande, les crèches ne sont pas des palais. Du moins pas celle que nous avons visitée, à Hyvinkää, une paisible ville de 45'000 habitants, ni riche ni à plaindre, située à 50 minutes de train au nord d’Helsinki. Le bâtiment de plain-pied en briques jaunes jouxte le parking d’un supermarché. Aucun arbre centenaire – ni aucun arbre tout court – ne vient agrémenter l’aire de jeu extérieure. Il faut dire que le ciel gris et bas de ce matin d’octobre ne fait rien pour enjoliver le paysage.

Martinkaaren päiväkoti-40.jpg
Le bâtiment vu de la cour, un matin d'octobre. | Antti Yrjönen

Cet article est réservé aux abonnés.

Pour lire la suite de cet article et des milliers d'autres, abonnez-vous à partir de CHF 16.- par mois.

Le journalisme de qualité nécessite du temps, de l'investigation et des moyens. Heidi.news est sans publicité. L'avenir de votre média dépend de vous.

Je profite des 30 premiers jours gratuits

Les bonnes raisons de s’abonner à Heidi.news :

  • Un mois d’essai, sans engagement sur votre premier abonnement
  • La newsletter le Point du jour édition abonnés
  • Les archives en illimité
  • Des échanges avec nos journalistes