Glissement de Falli-Hölli, canton de Fribourg, 1994 | Str/ Keystone

Glissements, comment empêcher le sol de s'effondrer

Pour conclure cette Exploration, une question d'une actualité brûlante: que faire pour éviter que le sol ne s'effondre? Entre 6% et 8% du territoire suisse présente un risque de glissement de terrain. Une proportion qui ne fera qu'augmenter avec l'intensification des pluies, la fonte du pergélisol et le retrait des glaciers. Il n'y a pas de solution miracle, mais le recours aux forêts est une piste plus qu'intéressante.

Pendant 10 ans à parcourir les Préalpes fribourgeoises en parallèle de mes études de géologie, un nom me revenait régulièrement aux oreilles. Celui d'un village de vacances, Falli-Hölli, composé principalement de chalets sur les pentes du Schwyberg, dans la commune de Plasselb. Ce n’est pas qu'on me proposait d'aller le visiter, bien au contraire: il n'y avait plus rien à y voir! Le village a en effet totalement disparu, emporté par un glissement de terrain en 1994.

Une nappe de 2km de long sur 600m de large, atteignant par endroit 60m de profondeur, s’est détachée de la pente et est descendue jusqu'au ruisseau en contre-bas. Au total, près de 40 millions de m3 de sol et de roche se sont mis en mouvement, entraînant Falli-Hölli sur près de 200m.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.