Feu de forêt en Californie à l'automne 2020 | AP/Keystone / Jae C. Hong

Contre les feux de forêts, mieux vaut prévenir que guérir

Qui dit changement climatique, dit feux de forêts plus fréquents et plus graves. Que faire? Le salut ne viendra pas que des nouvelles technologies, mais peut-être aussi... de l'art de bien cultiver — et entretenir — son jardin.

Publié le 24 août 2021 11:30. Modifié le 31 août 2022 15:30.

Chaque été, les records tombent, le thermomètre s’enflamme, et les forêts aussi. Californie, Australie, Scandinavie, Méditerranée… les feux de forêts sont devenus l’un des nombreux symptômes du dérèglement du climat. Et l’un des accélérateurs d’une spirale infernale: quand les forêts brûlent, le carbone stocké par les arbres est restitué à l’atmosphère, aggravant en retour le changement climatique.

Rien qu’en 2020, plus de 900’000 hectares de forêts ont été détruits en Europe. «Nous nous attendions à la montée des eaux née de la fonte des calottes glaciaire, mais les feux de forêts aussi vont se multiplier», résume le professeur Athanasios Nenes, directeur du Laboratoire des processus atmosphériques et leurs impacts atmosphériques à l’EPFL. Egalement codirecteur du Centre pour les études de la qualité de l’air et du changement climatique à Patras, en Grèce, il précise: «La Suisse aussi va être touchée, ce n’est qu’une question de temps.» Certaines années, la surface brûlée dans le pays peut atteindre jusqu’à 680 ha.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter