Bertrand Reich, une lecture de la politique et de ses rouages | Keystone-ATS / Martial Trezzini

Amour, mensonges et communication: la politique genevoise vue par Bertrand Reich, président du PLR

S'intéresser au cas Pierre Maudet commande d'aller frapper à la porte de ce PLR genevois qui a exclu son ancien champion. Entretien avec le président du parti, Bertrand Reich, dont on comprend bien qu'il n'accorde plus aucun crédit au conseiller d'Etat démissionnaire et qu'il a déjà tourné la page. Il ne fait d'ailleurs aucune mention du candidat indépendant dans son livre paru en janvier. Mais les allusions abondent.

Un «Abécédaire politique». Voilà ce qui a occupé Bertrand Reich durant le premier semi-confinement. 59 ans, aimant les livres et la moto, l’avocat et président du PLR genevois publie ce petit ouvrage, alimenté de ses réflexions personnelles sur l’action politique, sa mécanique, ses travers, ses difficultés. Il emprunte en certaines occasions des chemins détournés pour livrer le fond de sa pensée. La brutalité de la politique? Cherchez sous W comme Wikipédia ou S comme Shakespeare. On sera aussi surpris aux rubriques Hasard, Rêves, Amour ou Tolérance.

Mais les principales leçons qu’il tire de son expérience politique sont à découvrir aux chapitres Communication, Mensonges ou Intérêt général. Sans oublier Parti et Echec. Sur fond d’élection complémentaire au Conseil d’État, Heidi.news l’a interviewé en prenant parfois la liberté de choisir d’autres mots que les siens pour rebondir sur l’actualité. Il s’en félicite, parce qu’il souhaite que ses lecteurs s’approprient cet abécédaire, édité par Slatkine et illustré par Pécub. Pierre Maudet n’est pas une seule fois mentionné dans ses 111 pages, mais son ombre est perceptible à plusieurs reprises.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous