La langue glaciaire du glacier de Milk crache ses eaux de fonte. C'est ici, à la naissance de la rivière, que l'équipe de Vanishing Glaciers recense la vie.| Heidi.news/RBH
Acheter la revue imprimée

Les microbes des glaciers, ces grands oubliés de la crise climatique

Au pied des glaciers se développe une des plus anciennes formes de vie sur Terre: les microorganismes. Invisibles à l’œil nu, ces microbes sont à la base de la chaîne alimentaire. Au laboratoire RIVER à Lausanne, des chercheurs percent leurs mystères.

Publié le 02 décembre 2022 07:00. Modifié le 08 décembre 2022 10:03.

Dans le labyrinthe des sous-sols de l’École polytechnique fédérale de Lausanne, Massimo Bourquin, doctorant, ouvre la porte d’un grand congélateur. Un air frais s’en dégage, offrant un répit passager à la vague de chaleur qui sévit dehors. «Voici notre trésor, le fruit de quatre ans d’expéditions!», se réjouit-il. C’est ici que sont conservés, à -80°C, les échantillons récoltés aux quatre coins du monde par l’équipe de Vanishing Glaciers. Massimo Bourquin en ressort des tiroirs givrés, à l’intérieur desquels sont entreposés des tubes à essai. Sur leurs étiquettes, on s’imprègne du chemin parcouru: Groenland, Himalaya, Caucase, Nouvelle-Zélande, Équateur, Kirghizistan… «On voyage par procuration», plaisante le jeune chercheur.

Ce reportage fait partie de la prochaine revue de Heidi.news: Hommage à nos glaciers. Pour la commander, c’est ici.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter