Capture d'écran du site Dark.fi

«Dark Fi va créer un nouveau paradigme technologique»

Anonyme. Non-censuré. Souverain. Ce sont les trois mystérieux mots qui décrivent Dark Fi sur le site internet dédié au projet. Une page fixe, avec la possibilité de rejoindre une mailing list. Ni plus, ni moins. Mais quel est donc cet obscur projet? Les développeurs Amir Taaki et Rachel-Rose O'Leary en sont à l'origine. Ils ont présenté à Neuchâtel les contours de cette démarche qui vise selon eux à instaurer un nouveau paradigme technologique. Heidi.news les a rencontrés.

Chantre de l’anonymat dans les cryptomonnaies, le développeur Amir Taaki s’est installé à Neuchâtel pour lancer son nouveau projet: le «Dark Fi». Il s’agit de créer un environnement totalement anonyme dans le domaine de la finance décentralisée (DeFi). Amir Taaki et sa compagne, Rachel-Rose O’Leary — une ancienne journaliste à CoinDesk, un média dédié à l’actualité des cryptomonnaies —, s’appuient sur la technologie cryptographique du «zero knowledge proof» (preuve à divulgation nulle de connaissance) pour réaliser ce tour de force. Ils y voient les prémisses d’un nouveau paradigme technologique qui bouleversera l’organisation sociale en profondeur.

Heidi.news a pu en parler avec eux au détour d’un meet-up organisé par l’entrepreneur Alexis Roussel dans un espace de co-working à Neuchâtel. C’est dans ce petit espace qu’une vingtaine de passionnés et de porteurs de projet se sont réunis pour écouter Amir Taaki et Rachel-Rose O’Leary présenter les contours du «Dark Fi».

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.