La municiplité de Milan a ordonné la "décontamination" des endroits les plus fréquentés de la ville, comme le parvis de la gare centrale.
Milan aux temps du coronavirus | épisode № 07

Quatre petites choses qui pourraient vous sauver la vie

Les mesures d'endiguement prises en Italie sont en train d'être répliquées dans plusieurs pays d'Europe, à mesure que progresse l'épidémie. Parce qu'ils habitent et travaillent à Milan, nos journalistes Gea, 40 ans, température 36,4, et Gabriele, 42 ans, premiers symptômes grippaux, température 37, font depuis une semaine l'expérience du confinement. Ils ont un message pour vous.

Le bar où j’avais l’habitude d’aller tous les jours, en bas de chez moi, ressemble à un lieu qu’on aurait abandonné à la hâte pour échapper à une catastrophe. Il est fermé depuis une semaine. Une semaine longue comme une éternité. J'ai du mal à me souvenir de la dernière bière que j’y ai bue.

J’ai fini par accepter qu’il s’écoulera peut-être des mois avant que je puisse retourner dans ce bar. Milan ressemble à une ville en guerre, enfermée dans sa peur et sa solitude. Le temps et l’espoir abolis.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.