Une fresque peinte par le street artist Lapo Fatai en face de l'hôpital San Luca de Milan, le 30 avril. AP PHOTO/LUCA BRUNO
Milan aux temps du coronavirus | épisode № 36

Les précieux anticorps de Paolo

Alors qu'il a été très exposé au virus, Paolo n'a jamais vraiment été malade. A part une petite grippe, début mars, il n'a pas eu de symptômes graves. Pourtant, cet habitant de Bergame a développé des anticorps qui pourraient sauver des vies. Gea, notre correspondante à Milan, lui a téléphoné à l'hôpital.

Paolo a 38 ans. Il est ingénieur, travaille à Milan et habite à Bergame, une ville où chaque famille a perdu au moins un parent âgé à cause du coronavirus.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.