Des députés italiens au Parlement, mercredi 1er avril. EPA/ALESSANDRO DI MEO
Milan aux temps du coronavirus | épisode № 22
Acheter la revue imprimée

Krach sur le site de la sécurité sociale italienne

Théoriquement, les salariés italiens confinés chez eux peuvent bénéficier depuis hier d'une aide financière. Mais le site de la sécurité sociale censé centraliser les demandes n'a pas résisté à l'afflux. On craint, raconte Gea, notre correspondante à Milan, qu'il n'y ait pas assez d'argent pour satisfaire tout le monde.

Depuis hier minuit, tous les salariés d’Italie bloqués chez eux par le coronavirus peuvent demander à bénéficier de la subvention prévue par le gouvernement. Il leur suffit de se rendre sur le site de l’INPS, l’organisme de sécurité sociale, de remplir un formulaire et de l’envoyer.

Mais les rumeurs allaient bon train ces derniers jours: les premiers connectés seraient les premiers servis. Ceux qui arriveraient trop tard, une fois l’argent évaporé (le budget est limité), n’auraient d’autre choix que de réessayer le mois suivant.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous