Des équipes médicales font des tests sérologiques à Cisliano, près de Milan. Les habitants de la capitale lombarde, eux, vont encore devoir attendre. EPA ANSA/MATTEO CORNER
Milan aux temps du coronavirus | épisode № 31
Acheter la revue imprimée

Et si le virus pouvait se réactiver chez les anciens malades – comme moi ?

Gea, notre correspondante à Milan, a été infectée par le Covid-19 il y a un mois. Elle se pensait complètement remise, mais, depuis samedi, certains symptômes reviennent. Muscles douloureux, toux, fièvre... Le virus pourrait-il se «réactiver» chez certains malades? C'est ce que notre journaliste cherche à éclaircir.

Samedi matin, sous un soleil magnifique et plein de promesses, je suis sortie courir. Je me préparais à devoir, comme d’habitude, slalomer entre les agents de police, mais au bout de cinquante mètres, j'ai compris que je n’atteindrais même pas la limite fatidique des 200 mètres: j'avais du mal à mettre un pied devant l'autre. Je traînais mes jambes comme deux poids morts vissés à mon buste. J’avais les muscles en feu.

J’ai donc battu en retraite et suis rentrée chez moi, en me couvrant bien le visage avec un masque, tourmentée par un étrange pressentiment.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous