Les Explorations

6 épisodes

Les Vaudois et leur bac à sable magique

Le canton de Vaud a deux addictions: le chasselas et le béton. Laissons provisoirement la première de côté. Pour son béton, Vaud a besoin de 2,1 millions de m3 de sable par an, soit le volume de la grande pyramide de Khéops. Or les géologues sont catégoriques: les gisements vaudois actuels seront épuisés d’ici à 2023. Ces gravières, même à plein régime, n’arrivent déjà plus à suivre. 30% des granulats doivent être importés de France, avec 40 000 allers-retours de camions transfrontaliers chaque année. Il faut donc très rapidement ouvrir de nouvelles gravières dans le canton. Sans oublier d'enfouir tous les déchets que les Vaudois produisent en détruisant de vieux bâtiment et en creusant partout pour enterrer leurs infrastructures. Et si ce double business – creuser pour les gravier et enterrer les déchets – était la nouvelle ruée sur l'or? L'aventure où se forgeront les empires et des fortunes? Voilà pourquoi l’astucieux Orllati et le colossal LafargeHolcim se livrent une guerre sans merci.