Professeur de computer graphics à l'ETHZ, Markus Gross dirige aussi les DisneyResearch Studios à Zürich

«La culture numérique annonce la fin des spectateurs passifs»

Professeur à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zürich, Markus Gross y a fondé le laboratoire de computer graphics en 1994 où il a mené de nombreuses recherches qui ont conduit à améliorer les effets spéciaux et les systèmes de réalité virtuelle. En 2008, il est devenu directeur des DisneyResearch Studios à Zurich, poste qu'il occupe en plus de son poste de professeur à l'ETHZ. En bonus de l'épisode 2 de notre exploration sur l'arttech, il explique ici les évolutions de ses recherches comme la transformation du rapport au public que facilite les nouvelles technologies.

Quelles sont les tendances qui dominent vos recherches sur les images de synthèse à l’heure actuelle?

Ce à quoi nous assistons aujourd’hui, c’est à la convergence entre la création d’images par ordinateur (computer graphics) et l’interprétation par ordinateur de ces images afin de leur donner un sens. Au cœur de cela on trouve les data et l’intelligence artificielle ou plus exactement le machine learning.

Cet article est réservé aux abonnés.