Alejandro Cearreta sur la plage de Tunelboka. Photo: Roberto Martínez

Le béton et les autres nouveaux ingrédients de la croûte terrestre

«Briques, asphalte, parpaings, acier et plastiques seront les marqueurs géologiques les plus évidents de notre époque d'ici plusieurs millions d'années.» Nos activités déplacent plus de sédiments à la surface du globe que l'action combinée des rivières, des fleuves, des glaciers, des mers et des vents. De quoi donner naissance à de nouvelles espèces minérales.

Publié le 22 février 2021 13:36. Modifié le 07 mars 2021 20:19.

Playa cimentada. Plage cimentée. Le surnom de la plage de Tunelboka annonce le programme de la promenade que propose le chercheur espagnol Alejandro Cearreta aux visiteurs curieux de comprendre ce qu’est l’Anthropocène - cette nouvelle période dans laquelle les activités humaines concurrencent les forces naturelles pour transformer la planète.

A l'embouchure de la ria de Bilbao, là où les eaux qui traversent le grand port basque se jettent dans la mer, la côte porte la trace de l'histoire sidérurgique de la région, quand les Hauts Fourneaux de Biscaye était le fleuron de l'économie espagnole.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous