Robin Tille, 23 ans, président de la jeunesse damounaise et fils aîné de Michel Tille. | Guillaume Mégevand pour Heidi.news

Ils ont vingt ans, et L’Etivaz pour unique montagne

Ils sont nés en même que temps que l’AOP. A quoi rêve la prochaine génération de fromagers? Au-delà leurs jeux adolescents, j’ai senti leur appréhension face à leur prochaine étape de vie: prendre femme et écrire leur propre histoire de l’alpage.

Publié le 19 juillet 2019 15:00. Modifié le 19 août 2019 17:30.

Ils sont trempés et dépités. C’est un dimanche matin pluvieux, et l’humeur de la quinzaine de jeunes hommes que je retrouve sur les hauteurs de Château-d’Oex est à l’image du temps: maussade.

Ce matin, la petite bande est en mission pour dénicher du «dais», du sapin pour la décoration du village, lors de la prochaine fête de leur société de jeunesse, Edelweiss. Il servira à fabriquer des couronnes géantes, pour décorer les rues du village. La fête va durer une journée, autour d’un tir régional réservé aux appelés du canton de Vaud, et elle célèbrera les 125 ans de la jeunesse damounaise. Plusieurs centaines de participants sont attendus.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter