Il était une fois Covid

Melvine Gangath, née quelque part où les difficultés du quotidien sont balayées par la chaleur humaine, écrit depuis le 3,5 pièces genevois qu'elle partage avec un "non-contaminé", un véritable luxe en cette période de confinement. Choisit la contrainte comme source de créativité et Covid y est pour quelque chose. Business analyste le jour, elle essaie de vaincre le syndrome de la page blanche la nuit.

Publié le 13 avril 2020 11:27. Modifié le 14 avril 2020 11:30.

Je vous propose un autre regard sur notre actualité à travers un petit jeu. Notre vocabulaire s’est enrichi en cette période de Covid alors, à vous de trouver ces nouveaux termes disséminés dans l’article. La clé de lecture se trouve en bas de page, pas de tricherie!

“Les derniers seront les premiers, dans l’autre réalité”

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter